Huskys, chats… faisons-nous la guerre aux animaux?

Plus de 140 chats morts ont été retrouvés vendredi dernier  dans deux appartements de Windsor, en Ontario. Mais ce n’est pas la première fois que les animaux, au départ domestiques, sont tués par leurs propriétaires : les huskys d’Outdoor Adventures Whistler avaient servi pour des promenades en traîneaux durant les Jeux olympiques de 2010. Mais en avril, lorsque le marché a chuté, les chiens ont été abattus sur ordre de la société qui proposait ces sorties.

 

 

Il faut dire que les détails, racontés par l’ouvrier qui a été forcé de se débarrasser des huskys sur ordre de son entreprise, Howling Dog Tours (sous-traitant d’Outdoor Adventures Whistler), sont sordides. L’homme, très affecté par cette affaire, a dû égorger au couteau une centaine de ces chiens de traîneaux, qui ont même été achevés à coups de fusil, pendant deux jours, relaye Europe 1, une radio française. Les cadavres auraient été enterrés dans une fosse commune. La radio cite l’avocat de l’ouvrier, qui a souhaité rester anonyme : « Ce n’était pas une exécution propre, avec une seule balle ».

L’histoire remonte à février 2010, alors que les Jeux olympiques de Vancouver rythmaient la ville. À cette époque, les touristes étaient nombreux et les promenades en traîneaux populaires. Mais une fois les JO terminés et les touristes partis, il a fallu réduire les coûts pour Outdoor Adventures Whistler, qui ne pouvait plus s’occuper de tous ses huskys et a donc voulu s’en débarrasser. Mais l’euthanasie ayant été refusée par les vétérinaires, la méthode a été plus radicale : au mois d’avril, les chiens ont été massacrés comme le raconte l’employé.

Aujourd’hui, Outdoor Adventures Whistler, qui nie avoir commandité ce massacre, risque gros. Tout comme Howling Dog Tours. La police canadienne a ouvert une enquête. Quant aux défenseurs des droits des animaux, puissants outre-Atlantique et choqués par cette histoire, ils élèvent la voix et espèrent une condamnation exemplaire, dont vous n’entendrez certainement jamais parler, tout comme vous ignoriez peut-être cette nouvelle.

rédaction

Textes divers soumis, communiqués de presse et autres publications.

Les derniers articles par rédaction (tout voir)

Vos réactions :